Lovée au cœur de Béziers, une « villa » de style anglo-normand
dans un parc arboré de 2 550 m² et sa maison de gardien
Béziers, HERAULT languedoc-roussillon 34500 FR

The online English translation will soon be available.

Location

La ville est établie sur un promontoire, l'un des derniers contreforts du Massif Central, et domine les rives de l’Orb, du Canal du Midi, et ce qui fut l'un des plus grands vignobles du monde. Elle est un nœud de voies de communication : au-delà des voies fluviales (Orb et Canal du Midi), elle est située au carrefour des autoroutes A9 (vallée du Rhône-Espagne) et A75 (l'autoroute du Massif Central). Par la route, Béziers est à 181 km de Toulouse, 72 km de Montpellier et à 232 km de Marseille. Elle est desservie par l'aéroport de Béziers-Cap d'Agde ; aéroports de Montpellier à 40 mn, Carcassonne et Perpignan à moins d’une heure. Gare TGV sur la ligne Paris-Montpellier-Perpignan. La villa est nichée dans un quartier reconnu pour son agréable cadre de vie et ses riches infrastructures culturelles « Le Quartier-Latin biterrois ». La bourgeoisie d'avant-guerre s'étant déplacée du centre-ville vers les quartiers verdoyants et très prisés de l'ancien Champ de Mars. De nombreux commerces à proximité et plusieurs marchés hebdomadaires animent la ville.

Description

L'accès au parc qui entoure la propriété se fait depuis un carrefour. Passée la grille, une allée gravillonnée ceinturant un parterre engazonné mène à la demeure de style anglo-normand qui se dresse en position légèrement surélevée. Un garage traversant sous la maison de gardien permet aussi de rejoindre le parc depuis l’avenue. Accolée à ce petit logis, une serre ancienne à réhabiliter ainsi qu’un bâti dit « lavoir » à l’arrière de la villa complètent la propriété.
La Villa « R » et son parc de 2 550 m² sont caractéristiques de leur époque de construction où la démonstration du statut de notable et de la richesse de ses propriétaires est faite grâce à son architecture, ses décors et son jardin. L’édifice est construit en maçonnerie de pierre et de brique, composé de plusieurs volumes à terrasses (style quasi balnéaire) et implanté « à la française » dans l’axe de sa parcelle avec un imposant parterre jardiné, aujourd’hui entouré d’arbres vénérables ou s’élève un majestueux cèdre.
La villa fait partie des réalisations architecturales d’importance de Béziers, témoignant de l’époque brillante que la ville a connue au cours de la seconde moitié du XIXème siècle.

La Villa

Elle a été édifiée en 1905 dans l’esprit d’une architecture de villégiature en vogue par l’architecte J. Delaval (il a façonné la ville de 1901 à 1905) et l’ingénieur J. Sabatier pour une famille prospère dans le négoce vinicole. Étonnante par ses proportions et son style, cette villa biterroise ne dépareraient parmi les cités balnéaires construites à la même époque. Elle s’inspire du style anglo-normand, embrassant l’Art-Nouveau puis, quelques années plus tard, l’Art Déco dont témoigne sa verrière intérieure. L'édifice au plan raffiné se caractérise par une asymétrie des élévations et un étagement de toits aux formes différentes. Ceux-ci sont couverts de tuiles et percés de lucarnes jacobines qui laissent admirer la canopée. Les murs et soubassements sont en pierre de pays, les angles sont à chaînes harpées alternant pierres brutes et taillées. Un bow-window est surmonté d'un balcon avec garde-corps en pierre et terre cuite ouvragée. Profitant de la profusion des matériaux et des techniques de l’époque, sa façade arbore une grande richesse de décors : terre cuite aux différentes nuances, moellon et brique vernissée, auxquels s’ajoutent de plus classiques corniches et bandeaux moulurés, frontons et encadrements de baie ouvragés en harpage vertical rythmé de pierres et de briquettes.
Sur la façade arrière, une entrée de service permet d'accède à la cuisine située à l'origine à l'entresol.


Rez-de-chaussée
Le perron en pierre d’une dizaine de degrés, protégé par un auvent couvert de tuiles, mène à une terrasse et à la porte d’entrée ouvragée de style Art-Nouveau. Dès le seuil, le ton est donné, le sol du porche, comme la quasi intégralité des 160 m² du rez-de-chaussée est en terrazzo. La maison est restée authentique : boiseries anciennes, ornements ouvragés, poignées de porte Art-Nouveau, marbre.
Le vaste vestibule (où une cloison amovible sans incidence a servi de séparation avec les étages) dessert, d'un côté, une première salle à manger aux murs couverts de lambris d'appui et de tenture en partie haute. Un fumoir prend place dans un bow-window. À l’arrière, l’ancienne cuisine/office où subsiste encore l’ancien monte-plat reliant la cuisine du sous-sol. De l'autre côté de l’entrée se situe une salle à manger où une cuisine récente a pris place. Un bow-window y apporte de la luminosité, comme dans l’ensemble de la demeure où la quantité de grandes baies laisse entrer la lumière tout au long du jour. À l’arrière, dans l’aile rajoutée dans les années 50, et rénovée récemment, prennent place deux chambres, une garde-robe, une salle d’eau et des toilettes, ainsi que l’escalier de service accessible en demi palier depuis l’escalier principal. Ce dernier, en marbre blanc à la rampe en fer forgé ouvragé illuminé par une baie et une grande verrière Art-déco, mène aux étages.
Premier étage
Avec une surface habitable de 110 m², le premier étage abrite une chambre avec terrasse, une salle de bain avec toilettes. Face à l’escalier, le vestibule au sol de marbre mène à une seconde chambre, boiseries, alcôve et tenture murale la décorent. Un balcon aménagé au dessus du bow-window inférieur ouvre une perspective sur le parc. Une garde-robe est accessible par les deux chambres. Une salle de bain (avec toilettes) tout à fait remarquable dont l'intérêt est d’avoir conservé tous ses éléments d’origine du sol au plafond, dans le plus pur style des années 50. La vue de cette pièce donne sur un toit en terrasse inaccessible. Le sol des chambres est couvert de tommette en terre cuite et les salles de bain, de céramique. À l’arrière, un couloir accède à l’escalier secondaire qui dessert le niveau supérieur.
Deuxième étage
D’une superficie de 80 m² il distribue deux chambres, une salle d'eau et des toilettes. Les chambres, en état d’origine, sont recouvertes de tommette et disposent chacune d'une fenêtre jacobine et d'une porte-fenêtre donnant sur une balcon. De très nombreux rangements sous faîtage agrémentent toutes les pièces de ce niveau. Une pièce située entre les deux chambres deviendra aisément la garde-robe de ce niveau.
Niveau inférieur 1
D'une superficie de 160 m² environ, il est accessible directement par l’entrée de service située à l’arrière de la villa ou par une porte située sous l’escalier principal. Le hall dessert une cuisine d’époque avec trois fenêtres, une buanderie/séchoir, un espace chaufferie et quatre pièces dévolues à la conservation du vin ainsi qu'à diverses réserves dont trois sont aveugles.
Maison de gardien
La maison de gardien :
Petite maison en angle d’une superficie d’environ 60 m², accessible directement depuis l’avenue. Elle s’élève sur deux niveaux avec, au rez-de-chaussée, une entrée, une chambre, une salle de bain et des toilettes. Un escalier en colimaçon accède à l’étage composé d’une cuisine indépendante, d’un salon/salle de séjour et d’une chambre. Depuis ce niveau, une porte ouvre sur une grande terrasse recouvrant le garage traversant. Un escalier en pierre rejoint le parc et une serre ancienne à réhabiliter, témoignage du passé.
À l’opposé du jardin, dans l’angle nord-est, une construction couverte de tuiles jadis à usage de laverie.

Our opinion

Quoique situé dans le centre-ville, le jardin foisonnant et verdoyant produit un réel dépaysement et assied véritablement l'atmosphère d'une autre époque. L'architecture balnéaire singulière de la demeure fait qu'elle compte parmi les villas remarquables de Béziers. L’air marin et les quelques mouettes qui survolent les lieux rappellent que la Méditerranée est toute proche. De la maison de famille émane une atmosphère de quiétude et de nostalgie assumée, effet de son passé et de son élégance architecturale. Quelques rafraîchissements seront nécessaires pour réveiller la belle endormie. Dans son environnement à la fois tranquille, animé, citadin et multiculturel, la maison conviendra parfaitement à ceux qui souhaitent se laisser emporter par l’énergie bouillonnante de la ville.

Exclusive sale

960 000 €
Fees at the Vendor’s expense


See the fee rates

Reference 585830

Land registry surface area 2576 m2
Main building surface area 490 m2
Outbuilding surface area 140 m2
dont aménagées60
Number of bedrooms 6

French Energy Performance Diagnosis

Consultant


Fabrice Delprat +33 1 42 84 80 85

contact

Share

send to a friend Pinterest linkedin Facebook

NB: The above information is not only the result of our visit to the property; it is also based on information provided by the current owner. It is by no means comprehensive or strictly accurate especially where surface areas and construction dates are concerned. We cannot, therefore, be held liable for any misrepresentation.

By continuing your navigation, you accept the use of cookies to offer you services and offers adapted to your centers of interest and to measure the frequentation of our services. Learn more