Entre vallée du Lot et collines de Guyenne, une résidence seigneuriale du 15e s.
dédiée à la plaisance et au cheval, sur près de 8,5 ha
, LOT-ET-GARONNE aquitaine FR

The online English translation will soon be available.

Location

Dans le Sud-Ouest, au cœur du Lot-et-Garonne, de ses collines et reliefs ondulants que Stendhal qualifia lui-même de "Toscane française", la propriété est là. Dans ce paysage vallonné fait de prairies, de champs de cultures céréalières, de haies bocagères et de bois, environ 860 m2 d’espaces à vivre proposent calme et repos ou activité physique choisie : tennis, randonnée équestre, gymnastique, nage, sauna pour une séance bien-être ou simple balade à pied, voire randonnée (le GR654 passe à proximité).
À quelques encablures, le village dispose de commerces de première nécessité et d’écoles de premier cycle. Les bastides et leur patrimoine local sont également proches, pour un circuit découverte ou l’achat de produits du terroir sur les marchés locaux.
La gare TGV d’Agen et l’aéroport de Bergerac sont à 45 min environ. Par l’autoroute, Bordeaux et Toulouse sont accessibles en 1h30 et 2h environ.

Description

Ceinturée d’une campagne préservée, la résidence est composée de plusieurs bâtiments à usage d’habitation et de loisirs, et s’entoure d’un terrain de plus de 8 ha d’un seul tenant avec bois, prairies, et même un étang apprécié par les canards de passage.
Les origines de cette ancienne seigneurie d’un comte local remontent au 15e s. Vers 1650, le corps de logis principal rectangulaire s’adjoint deux ailes, formant un plan en U autour d’une cour d’honneur. Aujourd’hui, un muret en pierre, vestige de l’aile Est soutient encore le parterre de buis qui soustrait la piscine et les baigneurs au regard de la cour. Accolée, une tour-pigeonnier s’associe un escalier en pierre - certainement ancien escalier grand degré - menant au premier étage, sans doute autrefois l’emplacement de la Grande Salle de l’aile. Dans le prolongement, une dépendance agricole bâtie au plus tard au début 19e s. renferme un atelier et une maison d’amis composée de deux logements. La descendance du comte a vécu modestement en ces lieux jusqu’en 1996, sans y apporter grand entretien. L’ensemble sera en quasi-totalité restauré, voire totalement reconstruit pour certaines parties, par les propriétaires actuels.
La voie d’accès se terminant en impasse sépare les bois de la truffière et les enclos à chevaux. Plus loin, un court de tennis en léger contrebas, entre bosquets d’arbustes et végétation ; puis une bande de terrain engazonnée marque une dernière respiration avant d’emprunter une douce pente vers l’arrivée au pied de l’ensemble des bâtiments.

Le logis seigneurial

Élevé sur trois niveaux, le corps de bâtiment principal arbore un toit en tuile plate, avec une lucarne engagée au sud et quatre lucarnes à croupes côté nord. Ses façades et celles de l’aile Ouest optent pour un style d’époque 16e s. avec des murs en pierre ocre et moellons percés de larges baies bois. Les autres corps de bâtiments se distinguent par un colombage à pans de bois au second niveau.
La vaste cour extérieure s’entoure des écuries, de l’abri à voitures, de la maison d’amis et du logis principal. Elle communique avec la cour intérieure, c’est-à-dire la cour d’honneur, par un porche et un imposant mur de pierres. Des parterres de buis, des massifs de rosiers et des vivaces émaillent le tout ; deux rosiers grimpants se lancent à l’assaut du mur près de la porte d’entrée.
Pour une fluidité et plus d'harmonie, le choix de l’unicité a été appliqué dans les éléments d’architecture et décoratifs ; dans toutes les pièces : plafonds à la française, volets bois intérieurs, murs en pierre enduits à la chaux laissant découvrir les pierres d’encadrement des portes et sols pavés de pierres en opus romain dans le logis principal, murs en plâtre à l’éponge et sols de tomettes posées en calepinage renaissance dans l’aile Ouest.


Rez-de-chaussée
La porte en chêne de l’entrée principale ouvre sur un vestibule desservant, de part et d’autre, la salle de réception et la salle à manger. Plus loin, un escalier mène au cellier en sous-sol. Au plafond de bois, s’agrippent deux lustres en fer forgé noir. Au fond, une porte pleine en bois communique avec une terrasse exposée nord en pierre.
La salle à manger accueille une cuisine équipée habilement dissimulée derrière un bar et une élégante cuisinière bois en fonte devant une cheminée en brique. Le plafond est à 4.40 m de hauteur comme l’ensemble des plafonds du niveau. Les vitraux des fenêtres bois de la pièce, réalisés par un spécialiste de vitraux d’art, s’honorent des armes de l’ancêtre des lieux. Un escalier bois deux quarts tournants droit dessert l’étage et deux portes en bois pleines ramènent à la cour d’honneur et aux parterres de buis.
La salle de réception loge une armoire de présentation dans un de ses quatre murs de pierre. Ils sont percés eux aussi de grandes baies fortes de vitraux d’art. Deux étonnants lustres en fer de 30 bougies non électrifiés et les appliques grille fer-bougies donnent une ambiance médiévale à la pièce. À gauche de la cheminée en brique au fond de la pièce, une porte en bois à double battant donne accès à la bibliothèque.
Celle-ci inaugure la série des trois pièces en enfilade de l’aile. La bibliothèque est logée tout près de la cheminée du 18e s. au manteau de bois sculpté. Un billard et son tapis vert souligne le blanc des murs de plâtre.
À la suite, le salon, d’environ 55 m2, rejoint la cour d’honneur d’un côté et la terrasse en pierre de l’autre. Cette dernière a vue sur les coteaux et pechs environnants et sur le petit jardin de curé au niveau inférieur. Le bassin de nage enduit de gel-résine parfait le tableau d’un ensemble. À l’intérieur, une troisième baie complète les ouvertures de la pièce la gratifiant d’une douce lumière. Ici, deux élégantes cheminées aux manteaux de bois et hottes en plâtre sculpté se font face. Sur le côté, un escalier droit conduit à la partie nuit.
En prolongement, la cuisine sur à peu près 30 m2 : spacieuse et savamment agencée, elle s’articule autour d’un îlot central ; une cheminée en brique est fonctionnelle.
Premier étage
Un comble à surcroît s'allonge sous les toits ; il accueille les chambres, leurs salles de douche et la Grande Salle. Tous les plafonds sont peints et les chevrons en bois sont apparents. Les murs sont soit plâtrés, soit en pierre et moellons rejointoyés et les sols sont revêtus de sisal. Des poinçons et contrefiches de charpente organisent les espaces dans les chambres. Une lucarne tamise la lumière dans chacune d’entre elles. Elles sont en communication avec le couloir où s’aligne une succession de placards sur toute la longueur. La première chambre est à usage de bureau et jouxte la première salle de douche. Les deux chambres suivantes sont légèrement plus petites que la précédente. La quatrième est contiguë à la seconde salle de douche. Dans le prolongement et en retour, la Grande Salle du logis seigneurial, soit 90 m2 environ, se pare d’une lumière douce filtrée par les vitraux des lucarnes de toit. Soulignés en partie basse par du lambris, les bois de charpente du comble formant murs en partie haute sont habillés de tissus ; au sol, un parquet en bois. Au fond de la pièce, un escalier droit à pas japonais donne accès à un espace détente intimiste d’environ 4 m2 en mezzanine. En-dessous, juxtaposée à la Grande Salle, selon la disposition habituelle des logis seigneuriaux, la grande chambre. Elle est devenue une suite avec salle de bains.

Rez-de-jardin
Il abrite les locaux techniques de la chaufferie et du bassin de nage mais aussi un atelier et une grande pièce dévolue au stockage.
Maison d'amis
Au rez-de-chaussée de la tour-pigeonnier, un accès par la cour d’honneur et par une porte cintrée en vis-à-vis ouvre sur une salle de séjour. Le sol est carrelé, les murs en plâtre à l’éponge. En ressortant, l’escalier de pierres mène à une première chambre avec salle de douche indépendante. La vue donne sur les toits du logis en face. Celle du second étage se loge sous la charpente apparente du toit à quatre pans. Un sol en sisal donne à la pièce l’atmosphère des vacances, à l’instar de la vue sur la campagne verdoyante et les hauteurs collinaires à travers la fenêtre.
Jouxtant le pigeonnier, un passage couvert dessert les espaces techniques - chaufferie, lingerie - et la maison. D’abord, deux chambres partageant une salle de douche. Ici, deux murs en pierre rejointoyés alternent avec deux murs en plâtre à l’éponge et un soubassement de bois. Un couloir ramène vers la salle de séjour et une cuisine ouverte équipée. Une baie vitrée propose une vue sur la terrasse couverte carrelée et les massifs d’arbustes taillés proches de la piscine. Deux chambres avec salle de douche séparées complètent l’ensemble. Au sol, du carrelage contemporain imitant un style ancien dans toutes les pièces.
De l’autre côté, un chez-soi propose un espace séjour-cuisine et une chambre en alcôve accolée à la salle d’eau. Une échelle meunière permet l’accès à une mezzanine - pièce de jeu pour enfants. La terrasse extérieure abrite du soleil l’été. L’atelier qui la prolonge peut aussi devenir lieu de parking pour un véhicule.

Ensemble de bâtiments
À proximité de la maison d’amis, la piscine principale au sel, dans son écrin de verdure et en contrebas d’un talus tapissé d’arbustes disciplinés en topiaires, est un espace de baignade d’environ 60 m2. Le bassin de nage, plus intimiste, est situé sur la terrasse de l’aile Ouest du logis principal. La salle de sport et le sauna, à l’étage de la maison d’amis, encouragent la pratique d’une activité dynamique ou relaxante. Plus haut, à proximité des bois, une carrière naturelle et ses contours rocheux est transformée en carrière équestre. Un chemin herbeux en part et rejoint l’accès vers les chemins de balade ou vers l’écurie. Les 7 boxes adossés au hangar de stockage permettent l’organisation et la pratique d’une réelle activité équestre.
Le court de tennis en quick de 800 m2 environ se situe en retrait, à bonne distance de l’habitation principale et des lieux de baignade.
Le carport : dans cet espace ouvert, bâti en bois anciens, trois véhicules peuvent stationner.
Jardin
L’art des paysagistes s’invite partout autour des bâtiments et des équipements dans une campagne apprivoisée : massifs de végétaux, arbustes conservant leur forme naturelle ou disciplinés en taille, buis en bordures ou sculptés pour des mises en scène, parterres de fleurs sous la tonnelle, essences variées d’arbres et de fruitiers, carré potager, l’ensemble est un savant mélange coloré et varié.

Our opinion

Le logis est niché dans un décor de verdure et l’ensemble des bâtiments se fond autant qu’il s’impose dans la campagne des alentours. L’engagement des propriétaires et leur choix d’utilisation de matériaux de qualité dans la restauration comme les gouttières en cuivre, les vitraux d’art, les sols en pierre, pour ne citer que ceux-là, ont rendu sa noblesse à ce logis seigneurial qui peut même soutenir l’appellation de « château » qui en est faite localement.
En plus des habituels emplois que propose une telle propriété au cœur d'un environnement préservé, la présence des équipements équestres en très bon état est un atout majeur pour le développement d'un usage pourquoi pas hippique. De plus, la possibilité éventuelle d’achat de terrain supplémentaire constitue une opportunité pour développer l’activité ou repousser les limites de propriété.

1 990 000 €
Fees at the Vendor’s expense


See the fee rates

Reference 542034

Land registry surface area 8 ha 40 a 5 ca
Main building surface area 540 m2
Number of bedrooms 11
Outbuilding surface area 322 m2

French Energy Performance Diagnosis

Consultant


Francine Tamenne +33 1 42 84 80 85

contact

Share

send to a friend Pinterest linkedin Facebook

NB: The above information is not only the result of our visit to the property; it is also based on information provided by the current owner. It is by no means comprehensive or strictly accurate especially where surface areas and construction dates are concerned. We cannot, therefore, be held liable for any misrepresentation.

By continuing your navigation, you accept the use of cookies to offer you services and offers adapted to your centers of interest and to measure the frequentation of our services. Learn more